#16 Les ressources pour préparer : le rêve et la réalité

Dans cet épisode, je vous présente les ressources que j’ai utilisées pour la préparation des oraux, et comment je les ai exploitées.

L’expérience de la préparation des écrits m’avait rappelé qu’entre ce que je voulais faire et ce que j’étais capable de faire il y avait un fossé immense, donc j’ai décidé de ne pas me lancer dans des livres que je n’aurais pas été capable de terminer ou dans des fiches que je n’aurais pas eu le temps d’apprendre. J’ai donc essayé de réduire au minimum mes ressources, afin de bien les maîtriser et de ne pas me noyer dans un océan d’informations.

J’ai bien sûr continué à utiliser les ressources audiovisuelles dont je vous ai parlé dans l’épisode 3 et dont je vous remets le lien ici.

J’ai aussi pris l’habitude avec mon mari de commencer ma soirée de travail par un petit documentaire Arte grâce à la vidéothèque que je m’étais constituée tout au long de l’année.

Cours et outils théoriques synthétisés

J’ai utilisé un cours d’épistémologie générale de la géographie et un cours général d’historiographie, très synthétiques, d’une trentaine de pages au total, que j’avais conservés depuis ma préparation du CAPES et de l’agrégation externe.

J’ai lu et appris les parties « Mises au point scientifiques » du Livrescolaire pour les professeurs que l’on trouve au début de chaque chapitre. C’est ce que j’ai trouvé de plus synthétique et efficace pour réviser ou me mettre à jour concernant les débats historiographiques ou épistémologiques, et les références incontournables pour chaque chapitre des programmes scolaires. J’ai fait des fichiers Pdf par niveau dans lesquels j’ai compilé toutes ces parties pour n’avoir plus qu’à les imprimer. Si vous souhaitez à votre tour les utiliser, n’hésitez pas à m’envoyer un mail pour les recevoir, cela vous fera gagner du temps.

J’ai fréquemment consulté le très pratique manuel intitulé 100 livres d’histoire et de géographie lorsque je tombais sur une historien ou un géographe que je maîtrisais mal et dont je n’avais pas forcément lu les ouvrages.

Maîtriser et problématiser les notions

Pour les notions d’histoire, j’ai utilisé des fiches d’Historiographies, Concepts et Débats que j’avais faites avec mon groupe de travail de l’externe. L’ouvrage commence à dater un peu (2010) donc une mise à jour serait bénéfique, mais c’est déjà un bon début. Si vous avez envie de vous y mettre, commencez par la partie III, c’est la plus utile !

Je sais que beaucoup se réfèrent désormais au site de l’EHNE, (Encyclopédie d’histoire numérique de l’Europe), très solide, un peu plus précis et détaillé que ce que je cherchais pour moi.

Je travaillais les notions de géographie grâce à l’incontournable Géoconfluences. Grâce à ce site, j’ai enrichi mon glossaire que j’avais commencé pour l’écrit avec la France dans ses territoires de Magali Reghezza Zitt : outre une définition simple, j’ajoutais les noms des auteurs qui avaient écrit sur la question, les principales évolutions épistémologiques, et parfois un exemple d’article illustratif.

Parcourir les revues pour savoir dans lesquelles trouver ce que l’on veut le jour J

J’avais fait abonner le collège à la Documentation photographique et j’avais été abonnée auparavant, j’avais donc environ 8 années d’archives à disposition.

Je consultais l’Histoire à la bibliothèque municipale, mais je n’ai pas eu accès aux Collections de l’histoire, pourtant très riches…

Lors d’un passage en BU, j’ai balayé tous les Historiens et Géographes, qui regorgent de trésors d’articles qui collent parfaitement aux programmes et à l’actualité scientifique de nos disciplines. Je sais que cela a sauvé plus d’un candidat à l’oral, mais mieux avoir regardé avant pour savoir quoi y chercher. Attention, en 2021, les numéros disponibles dans la bibliothèque de Châlons s’arrêtaient en 2018. J’espère que la collection sera complétée !

J’ai aussi consulté les derniers numéros de Carto, mais là encore, toute la collection n’est pas à Châlons, seuls quelques numéros sont présents, en bibliothèque de géographie.

Pour travailler les programmes

J’ai lu et analysé les programmes, en les comparant si je pouvais avec des versions plus anciennes pour voir ce qui avait changé, dans les faits traités ou dans l’approche.

J’ai lu une grande partie des fiches eduscol mais je n’ai pas eu le temps de toutes les lire.

Méthode 

J’ai peu fiché puisque j’ai beaucoup utilisé de fiches déjà faites ou bien des documents déjà synthétiques. J’utilisais donc un code couleur pour mieux me les approprier et j’apprenais directement, puisque j’avais regretté de ne pas l’avoir fait plus tôt pour l’écrit. En revanche, je faisais beaucoup de fiches audios : de petits enregistrements de 2/3 minutes, sur une notion, un ouvrage, un historien ou un géographe : je faisais comme si j’étais devant le jury qui me demandait d’expliquer un point précis. Je réécoutais fréquemment ces fiches, en me brossant les dents, en me préparant le matin, avant d’aller me coucher, et cela m’a beaucoup entraînée à être synthétique et à vérifier que je savais expliquer des notions et les illustrer.

Bref, j’ai privilégié la qualité à la quantité : je n’ai pas joué la carte de l’érudition mais de la maîtrise des notions !

5 réflexions sur “#16 Les ressources pour préparer : le rêve et la réalité”

  1. Bonjour Caroline,

    Merci pour toutes tes ressources et tes conseils. Je me suis particulièrement reconnue dans ta présentation (épisode 0). J’ai beaucoup de mal à me mettre dans le travail cet été, je pense (espère !!) être plus efficace à la rentrée (congé formation).
    Je sais théoriquement tout ce que je dois faire mais difficile de me lancer !
    Pourrais-tu m’envoyer tes copies d’épreuves ainsi que le PDF sur les cours synthétisés dont tu parles dans l’épisode 16 ?

    En te remerciant par avance, je te souhaite de belles et reposantes vacances.

    Merci encore pour ce podcast de qualité 🙂

    1. Bonjour Coralie,
      Merci pour ton message !
      Je te réponds avec retard : comment se sont passées tes révisions cet été ? Dans tous les cas, on s’accroche !
      Le congé de formation laisse du temps, j’espère que tu as trouvé d’autres candidats avec qui travailler.
      Je t’envoie les ressources demandées par mail.
      Bon courage !
      Caroline

  2. Bonjour Caroline,
    tu n’as pas lu in extenso ou partiellement des manuels, notamment de lycée (outre les mises au point Le Livre Scolaire) ? Manuels qui peuvent être riches de documents et offrent une entrée pratique sur ce qu’on maîtrise peu ou qu’on n’a jamais enseigné.
    Merci !
    Christophe

    1. Bonjour Christophe,
      Tu fais bien de poser la question ! Comme je l’ai mentionné dans mes deux épisodes concernant les plannings (l’épisode 3 et l’épisode 13) je ne l’ai pas remis dans celui-ci, mais si, bien sûr, je me suis servie des manuels pour maîtriser les repères de tous les programmes (dates, personnages, définitions, chiffres…). Et cela donne effectivement des idées de mise en œuvre. Pour le niveau 6e que je n’avais jamais eu, cela m’a été bien utile !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.